Crefia : logiciel de gestion secteur beauté et esthétique

Créfia 2018 © Tous droits réservés.   Mentions légales.

Société Créfia

11 rue du Tanay - 74960 CRAN GEVRIER

Tél. : 04 50 67 71 04 -  Contact@crefia.fr



Développement et édition de
logiciels de gestion
04 50 67 71 04
Partager sur Facebook
E-mail: contact@crefia.fr?subject=Demande d'informations

CGV.

Quelle réglementation pour ouvrir un salon de coiffure ?

Votre objectif est d’ouvrir un salon de coiffure avant la fin de l’année ? Dans un premier temps, nous vous invitons à vous intéresser de près à la réglementation qu’il va falloir que vous respectiez. En effet, il existe une réglementation dans le secteur des salons de coiffure. Celle-ci est incontournable pour lancer une activité en toute légalité.

Découvrez plus d’informations sur la réglementation du salon de coiffure :



La réglementation des salons de coiffure : un accès réglementé à la profession



L’accès à la profession de coiffeur est réglementé. C’est-à-dire qu’il faut respecter certaines règles afin de pouvoir exercer en toute légalité. Ainsi, afin de pouvoir coiffer sa clientèle, le coiffeur doit être en possession d’un diplôme : le brevet professionnel ou le brevet de maîtrise de la coiffure. Cette obligation est fixée par le décret 97-558 du 29 mai 1997.

Si la réglementation des salons de coiffure impose un diplôme pour exercer le métier, ce n’est pas exactement la même chose pour l’ouverture du lieu.


En effet, une personne qui ne possède pas le diplôme requis peut tout de même ouvrir un salon de coiffure à condition qu’un salarié en soit titulaire. Cependant, cette solution n’est pas idéale, car l’exercice de la coiffure ne pourra être légal que lorsque le salarié titulaire d’un brevet se trouve dans le salon de coiffure. Il est aussi possible d’ouvrir un salon de coiffure si son conjoint est titulaire d’un diplôme reconnu dans le secteur de la coiffure et qu’il collabore au projet de création d’entreprise. Mais les conditions restent les mêmes : pas d’exercice possible de la coiffure lorsque la personne titulaire du diplôme n’est pas présente. Vous voulez lancer une activité de coiffeur à domicile ? La réglementation est la même que pour l’ouverture d’un salon.

Quelques autres obligations à respecter

En tant que professionnel de la coiffure ouvrant un salon, vous serez dans l’obligation de respecter la réglementation en vigueur et de vous inscrire à la Chambre des Métiers. Mais vous allez aussi devoir respecter certaines autres règles. Par exemple, pour que votre activité soit parfaitement légale, il est essentiel que les prix fixés pour vos différentes prestations soient affichés à l’intérieur du salon, mais aussi à l’extérieur, par transparence envers vos clients. En ce qui concerne vos locaux, vous devrez faire le nécessaire afin que ce dernier puisse répondre à toutes les normes en vigueur pour les établissements en mesure d’accueillir du public. Il en va de la sécurité de votre clientèle.

Le cas des auto-entrepreneurs

Vous voulez opter pour le statut d’auto-entrepreneur (aussi appelé micro-entrepreneur depuis début 2016) ? Selon la loi relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises entrée en vigueur fin 2014, vous serez dans l’obligation de vous immatriculer au Répertoire des Métiers ou au Registre du Commerce et des sociétés. Votre salon de coiffure entrant dans le cadre de l’activité artisanale, il vous sera aussi demandé de suivre un stage à l’installation.

La réglementation qui entoure les salons de coiffure est incontournable. Elle permet aux professionnels de démarrer leur activité sur de bonnes bases et se révèle aussi être un gage de confiance pour la clientèle. Si vous voulez en savoir plus sur les règles à appliquer en fonction de votre statut, n’hésitez pas à contacter nos experts : nous pourrons vous conseiller en fonction des particularités de votre situation.


Plus d’information sur l’ouverture d’un salon de coiffure :