Crefia : logiciel de gestion secteur beauté et esthétique

Créfia 2018 © Tous droits réservés.   Mentions légales.

Société Créfia

11 rue du Tanay - 74960 CRAN GEVRIER

Tél. : 04 50 67 71 04 -  Contact@crefia.fr



Développement et édition de
logiciels de gestion
04 50 67 71 04
Partager sur Facebook
E-mail: contact@crefia.fr?subject=Demande d'informations

CGV.

Quelles démarches pour ouvrir un salon de coiffure ?

Vous voulez avoir un salon de coiffure rien qu’à vous ? Découvrez comment créer son entreprise simplement grâce à nos conseils. En effet, certaines démarches sont obligatoires pour les créateurs d’entreprises. Et certaines sont spécifiques à l’univers de la coiffure. Enfin, les étapes à suivre ne seront pas forcément les mêmes si vous décidez de créer une société ou de reprendre une entreprise en difficulté.

Obtenir une qualification professionnelle en coiffure


Il est possible d’ouvrir un salon de coiffure sans avoir de qualifications professionnelles. A condition qu’une personne travaillant dans votre salon possède un brevet professionnel ou de maîtrise de la coiffure. Cependant, ce n’est pas la meilleure solution, car si cette personne s’absente, vous n’aurez pas l’autorisation d’exercer.

salon de coiffure doit être sous le contrôle d’une personne ayant la qualification professionnelle requise.




Suivre un stage de préparation à l’installation



Lors de votre inscription au répertoire des métiers, il vous sera demandé de suivre un stage de préparation à l’installation. Une étape indispensable qui vous permettra de faire le point sur votre projet en échangeant avec d’autres professionnels, mais aussi d’en apprendre plus sur les démarches administratives (choix du statut juridique, etc.) et la gestion quotidienne d’une entreprise. Vous serez aussi accompagné dans la mise en place d’une étude de marché et d’un business plan.


Choisir le statut de son entreprise

Le choix le plus complexe à faire pour ouvrir un salon de coiffure est celui du statut de son entreprise. En général, les coiffeurs font le choix de l’entreprise individuelle dont les règles de fonctionnement sont simplifiées. Ce statut permet aussi la transmission d’entreprise. Pour en savoir plus sur les statuts et faire le bon choix, prenez contact avec la CCI la plus proche de chez vous. A ce stade, vous pourrez aussi vous renseigner auprès de l’APCE, l’agence pour la création d’entreprise.

Rencontrer des établissements bancaires et obtenir des aides

Même si vous avez un apport personnel, vous allez peut-être devoir demander un prêt à votre banque. Pour mettre toutes les chances de votre côté, présentez votre business plan et vos prévisions financières à votre conseiller. Renseignez-vous aussi sur les aides accordées aux créateurs et repreneurs d’entreprise : elles vont vous permettre de lancer sereinement votre activité.

Immatriculer son salon de coiffure

L’immatriculation de votre salon de coiffure sera plus ou moins simple en fonction du statut choisi. En effet, pour une entreprise individuelle, la rédaction des statuts n’est pas obligatoire. Par contre, pour une société, l’intervention d’un avocat est bien souvent incontournable pour rédiger les statuts et publier ces derniers.


Avoir un salon de coiffure, c’est aussi trouver un local professionnel

Dernière étape et non des moindres : la recherche de votre local commercial. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Pour faire votre choix, prenez le temps de peser les avantages et les inconvénients de chaque scénario.

Les démarches administratives sont incontournables lorsque l’on veut ouvrir son salon de coiffure. Pendant toute la durée de la création de votre entreprise, nous vous conseillons de vous faire suivre par la CCI et l’APCE.

Plus d’information sur l’ouverture d’un salon de coiffure :