Crefia : logiciel de gestion secteur beauté et esthétique

Créfia 2018 © Tous droits réservés.   Mentions légales.

Société Créfia

11 rue du Tanay - 74960 CRAN GEVRIER

Tél. : 04 50 67 71 04 -  Contact@crefia.fr



Développement et édition de
logiciels de gestion
04 50 67 71 04
Partager sur Facebook
E-mail: contact@crefia.fr?subject=Demande d'informations

CGV.

Aides pour ouvrir un salon de coiffure : qui peut en bénéficier ?


Ouvrir son salon de coiffure est un rêve pour beaucoup de jeunes coiffeurs. Mais il ne faut pas oublier qu’il nécessite un investissement financier non négligeable. Selon la Fédération Nationale de la Coiffure, près de 80% des coiffeurs désirant ouvrir ou reprendre un salon bénéficient d’un prêt accordé par leur banque. Pourtant, en plus du prêt bancaire, les créateurs d’entreprise ont bien souvent la possibilité de bénéficier de certaines aides, notamment lorsqu’ils sont demandeurs d’emploi.

Pourquoi demander une aide afin d’ouvrir son salon de coiffure ?



Certains dispositifs sont très intéressants lorsque l’on souhaite lancer son entreprise. En effet, ils peuvent permettre de constituer un apport personnel, indispensable pour pouvoir bénéficier d’un prêt à la banque, sans demander l’aide de ses proches ou devoir puiser dans ses économies.

Certaines aides permettent aussi de profiter de conditions optimales pour le lancement d’une société : exonération de charges sociales, accompagnement lors du montage du projet, etc.

L’ACCRE, le dispositif le plus utilisé par les coiffeurs

En France, l’ACCRE (aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise) est le dispositif le plus utilisé. En effet, celui-ci permet d’obtenir une exonération des charges sociales pendant un an. Pour les micro-entrepreneurs, l’exonération est possible pendant les 3 années suivant la création de l’entreprise.

Attention, pour bénéficier de l’ACCRE lors du lancement de son salon de coiffure, il faut remplir certaines conditions. Par exemple, il faut être bénéficiaire de l’ARE (allocation de retour à l’emploi accordée par Pôle Emploi).

Le NACRE : un dispositif très pertinent pour lancer ou reprendre une entreprise


Le NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise) est un dispositif beaucoup moins utilisé par les coiffeurs, mais qui possède pourtant de nombreux atouts. En effet, cette aide se déroule en 3 temps :


Là aussi, il faut remplir certaines conditions pour pouvoir en profiter : être un demandeur d’emploi bénéficiant de l’ARE, être au RSA ou encore avoir entre 18 et 25 ans.

Preciseo : une aide financière pensée pour les coiffeurs

La CARSAT a lancé une aide financière à destination des salons de coiffure de moins de 50 salariés dont le code risque est le suivant : 930 DB Coiffure - Fabrication de postiches - Esthétique corporelle. Son objectif est de permettre aux coiffeurs de s’équiper avec du matériel de coiffure ergonomique afin de limiter le risque de troubles musculaires. Si vous avez la possibilité de bénéficier de cette aide, vous pourrez donc acquérir des bacs de lavage ergonomiques et réglables, des sèches-cheveux silencieux et légers ou encore des paires de ciseaux adaptées à une utilisation sur le long terme.

Ouvrir un salon de coiffure est une grande étape dans la vie professionnelle d’un coiffeur. C’est pourquoi il est essentiel de se renseigner sur toutes les aides : ces différents leviers sont indispensables pour mener à bien son projet et le faire vivre !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’APCE ou de la CCI. Ils pourront vous parler des différentes aides exposées ci-dessus, mais aussi des autres dispositifs en vigueur (aide à l’embauche du premier salarié) auxquels vous avez droit.


Plus d’information sur l’ouverture d’un salon de coiffure :